INTERVIEW Tropikalys Wibe Club

INTERVIEW : Cynthia TOTO fondatrice de TROPIKALYS

1. PRÉSENTE-TOI EN QUELQUES MOTS

Je me présente Cynthia TOTO, jeune martiniquaise de 26 ans.

Je suis une grande passionnée dans la vie de manière générale. 

Grande amoureuse de voyages, j’ai exercé le métier de conseillère voyages pendant quelques années. 

J’aime l’aventure, les découvertes ainsi que le fait de passer des moments simples et ressourçant en pleine nature.

Mon activité actuelle est le condensé de tous ces centres d’intérêt. 

2. PRÉSENTE TON ENTREPRISE/ACTIVITÉ EN QUELQUES MOTS

Le concept de Tropikalys consiste à proposer des moments d’évasions atypiques en pleine nature.

Parmi ceux-ci on retrouve : Les brunchs chics, les formules de Spa éphémère à la rivière avec un lit près de la rivière, les goûters champêtres en pleine campagne, les moments d’évasions au coucher du soleil, les diners romantiques au clair de lune pour ne citer que ceux-ci. 

Toutes ces formules se veulent 100% sur mesure et personnalisées en fonction des aspirations du client et des moments qu’ils voudraient graver à travers ceux-ci.

Le but est de pouvoir profiter de nos paysages, de découvrir ou redécouvrir la Martinique à travers des expériences nouvelles et entrer dans une véritable bulle de bien-être.  

3. QUEL A ÉTÉ TON DÉCLIC POUR TE LANCER ? AS-TU TOUJOURS VOULU ÉVOLUER DANS L’ENTREPRENEURIAT?

Je n’ai jamais, au grand jamais, voulu évoluer dans l’entrepreneuriat.

Pour moi, c’était une responsabilité trop importante et d’ailleurs je n’avais pas vraiment de projets autre que celui d’exceller en tant que conseillère voyages voir travailler à l’aéroport (ce petit rêve est toujours dans un coin de ma tête). 

Suite à plusieurs difficultés personnelles, j’ai fait le choix de chercher à savoir qui était cette Cynthia qui sommeillait en moi, qu’est-ce qu’elle aimait, pour quelles choses était-elle vraiment douée.

Qu’est-ce qu’elle pourrait apporter à cette île pour qui elle avait développé un réel attachement.

Je suis tombée amoureuse de mon île et j’ai eu envie de la valoriser.

J’ai d’abord commencé à le faire de manière personnelle, en partageant mes découvertes de lieux sur mes réseaux sociaux et en conseillant les autres  sur des choses sympas à faire ici

C’est ainsi qu’une amie m’a questionné : Pourquoi tu n’en ferais pas une activité professionnelle ? Elle avait raison.

Le secteur du tourisme était au plus mal. Je venais de perdre mon travail à cause de cela.

Il était peut-être temps de franchir le cap.

Après tout qu’avais-je à perdre ?

C’est ainsi que l’idée a germé et que petit à petit le désir d’entreprendre s’est fait ressentir. 

4. ENTREPRENEUR CARIBÉEN : POUR TOI, QUELLES SONT LES QUALITÉS INDISPENSABLES?

Ténacité, rigueur et humilité.

Nous sommes, certes, une petite île mais nous avons tout autant que d’autres les atouts pour faire éclore nos business respectifs et les propulser au-delà de nos frontières.

Il faut néanmoins savoir faire preuve d’humilité et accepter d’apprendre de ceux qui, dans d’autres pays, ont su faire leurs preuves dans nos secteurs respectifs. 

5. QUELLE A ÉTÉ LA PLUS GRANDE DIFFICULTÉ QUE TU AS RENCONTRÉ EN TANT QU’ENTREPRENEUR(E) CARIBÉEN(NE)? COMMENT L’AS TU SURMONTÉE?

Le territoire étant petit, au début, j’ai dû lutter contre cette sensation que les idées étaient similaires un peu partout ou qu’elles étaient toutes déjà prises.

Pourquoi viendrais-je avec mon concept alors que un tel ou tel avait déjà des idées similaires ?

C’est là que rentre en jeu le fait que bien que le territoire soit petit, une même idée peut être déclinée et développée de différentes façons et pour des  publics différents.

Il faut apprendre à cultiver cette chose qui nous rend unique et apporte de la plus-value au concept et se créer une place sur le marché.

6. QUELLE A ÉTÉ TA PLUS BELLE RÉUSSITE ? CE QUI TE REND LE PLUS FIER (E)?

Avoir eu le courage de lancer mon entreprise dans un contexte sanitaire et économique compliqué pour les entreprises.

Avoir su faire taire mes doutes, mes questionnements, mes pensées limitantes et voir qu’à ce jour un concept qui paraissait « fou » dans mon esprit trouve preneur et fait de plus en plus adeptes.

7. QUE PENSES-TU DE L’IDÉE DE CRÉER UNE PLATEFORME ANNUAIRE & MARKETPLACE RÉSERVÉE AUX ENTREPRENEURS ET ARTISANS CARIBÉENS?

C’est une excellente idée.

Avoir un annuaire des entrepreneurs permettra de découvrir des entreprises, concepts et savoir-faire qui peut-être jusque-là manquaient de visibilité.

Notre île a besoin que ses talents soient valorisés et honorés.

Alors : Go Go Go  !!!  

8. LE TERME “CONSOM’ACTEUR” TE PARLE? L’ES-TU?

Le suis-je, oui et non.

Privilégier les producteurs locaux, les petits commerçants et les artisans me tient à cœur et dès que cela m’est possible, je me tourne vers leurs services au lieu de choisir des marques qui ne défendent pas plus de valeurs que cela.

Maintenant, je ne suis pas une fervente défenseuse de cette cause en comparaison avec d’autres. 

9. QUELLE CITATION TE DÉFINIRAIT LE PLUS ?

« La vie est une expérience. Plus on fait d’expériences, mieux c’est »

Ralph Waldo EMERSON

10. UN MOT POUR LA FIN?

Ecrivons ensemble vos plus beaux moments d’évasions en Martinique. 

INTERVIEW : Evelyne fondatrice de CLASSY SIDE
INTERVIEW : Sandra fondatrice de COMFORT BOX

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close Mon Panier
Close Wishlist
Recently Viewed Close
Close

Close
Navigation
Categories