Interview Rhum & Ko en Guadeloupe

INTERVIEW : Laury SELBONNE fondatrice de RHUM&KO

1. PRÉSENTE-TOI EN QUELQUES MOTS

Laury SELBONNE, 30 ans, je suis née à Grand bourg de Marie Galante (Guadeloupe).

Diplômée en Ingénierie mécanique, j’ai créé mon entreprise de Rhum arrangé Rhum&KO.

2. PRÉSENTE TON ENTREPRISE/ACTIVITÉ EN QUELQUES MOTS

Rhum&KO c’est trois gammes de rhums arrangés réalisés de façon artisanale, sans colorant artificiel ni conservateur. Chaque rhum arrangé est réalisé de façon à ce que la saveur soit au cœur de vos sens.

Nous avons la gamme fruitée avec des saveurs type maracuja, citron vert, goyave ; la gamme spicy avec les rhums gingembre, piment et piment intense et enfin la gamme herbacée avec les saveurs plantes vertes coriandre, basilic et menthe verveine.

Nous avons récemment développé des box cocktails, contenant tous les ingrédients pour réaliser une dizaine de cocktails et une bouteille  de Rhum&KO. Tous ces cocktails proviennent de recettes réalisées par des barmans.

3. QUEL A ÉTÉ TON DÉCLIC POUR TE LANCER ? AS-TU TOUJOURS VOULU ÉVOLUER DANS L’ENTREPRENEURIAT?

Après l’obtention de mon diplôme, j’ai découvert le monde de l’entreprise et j’ai pu travailler dans plusieurs domaines. Cependant, le travail salarial m’a un peu déplu, mes attentes n’étaient pas comblées. Je pense que j’ai toujours pensé à monter mon entreprise sans avoir eu le courage de me lancer. Après une mûre réflexion, j’ai finalement décidé d’entreprendre dans le domaine du rhum arrangé, ayant toujours gardé une forte connexion avec les Antilles.

4. ENTREPRENEUR CARIBÉEN : POUR TOI, QUELLES SONT LES QUALITÉS INDISPENSABLES?

Pour être entrepreneur caribéen, il faut comme tout autre entrepreneur, avoir un projet mûri et défini afin de pouvoir assurer la présentation la plus complète de son service et de ce qu’il pourrait apporter au client. Je citerai donc comme qualité la confiance en son produit, l’organisation et la patience.

5. QUELLE A ÉTÉ LA PLUS GRANDE DIFFICULTÉ QUE TU AS RENCONTRÉ EN TANT QU’ENTREPRENEUR(E) CARIBÉEN(NE)? COMMENT L’AS TU SURMONTÉE?

Lorsqu’on débute l’entrepreneuriat, la phase de démarchage est l’une des plus compliquée. Il faut apprendre à se vendre et accepter les critiques et les comparaisons avec les autres produits. Il faut pouvoir surmonter les réflexions sur les clichés concernant les antillais…Cela n’a pas été simple surtout après des refus. Mais j’ai appris à ne rien lâcher.

6. QUELLE A ÉTÉ TA PLUS BELLE RÉUSSITE ? CE QUI TE REND LE PLUS FIER (E)?

Lorsque je vois un client agréablement surpris en dégustant nos produits, ça m’apporte beaucoup de fierté. Les partages sur les réseaux sociaux me font énormément plaisir.

7. QUE PENSES-TU DE L’IDÉE DE CRÉER UNE PLATEFORME ANNUAIRE & MARKETPLACE RÉSERVÉE AUX ENTREPRENEURS ET ARTISANS CARIBÉENS?

Je pense que c’est une super idée ! Cela va augmenter leur visibilité et permettre leur développement. La promotion des entreprises afro est de plus en plus plébiscitée. Nos artisans ont beaucoup de talents et doivent être plus connus !

8. LE TERME “CONSOM’ACTEUR” TE PARLE? L’ES-TU?

C’est très bien de promouvoir mais c’est encore mieux si on achète ! J’essaie au maximum d’être un consom’acteur lorsque c’est possible.

Notamment, lorsque c’est compatible avec les intérêts de Rhum&KO, j’essaie de travailler avec des entrepreneurs noirs

9. QUELLE CITATION TE DÉFINIRAIT LE PLUS ?

No pain, no gain !

10. UN MOT POUR LA FIN?

Croyez en vos projets 

INTERVIEW : Madly fondatrice d’EMPREINTE CREOLE
INTERVIEW : Sébastien fondateur de l’Association LEKTI

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close Mon Panier
Close Wishlist
Recently Viewed Close
Close

Close
Navigation
Categories